Et si comme 53 % des Vendéens, on achetait moins d’emballages

Aujourd’hui, la majorité des Vendéens trient leurs emballages de façon systématique. Une bonne chose pour le recyclage et la préservation des ressources naturelles. Mais ce geste vertueux ne suffit plus car les quantités d’emballages collectées ne cessent d’augmenter chaque année : 24 000 tonnes en 2017 à 38 000 tonnes en 2020. Des emballages et suremballages à peine achetés qu’ils sont déjà jetés. Il est urgent d’agir pour réduire ces fameux emballages.Lire la suite Et si comme 53 % des Vendéens, on achetait moins d’emballages

Pour un meilleur tri en déchèterie, tout un dispositif

Nouvelle signalétique, un guide pratique et des gilets sympas pour que les déchets soient mieux triés en déchèterie. Tout un dispositif développé par Trivalis au service des collectivités adhérentes, propriétaires des déchèteries.

Depuis plusieurs années, le syndicat accompagne les collectivités dans l’harmonisation des déchèteries en Vendée, dans le développement des filières de tri et dans la formation des agents. Parce que les déchets déposés dans ces sites de collecte ne cessent d’augmenter.

Pour toujours améliorer le tri en déchèterie, l’année 2021 amène des nouveautés que Trivalis présente le 24 mars devant la presse, à la déchèterie située à Martinet, commune de la communauté de communes du Pays des Achards. Son président Patrick Pageau explique que « la déchèterie à Martinet se substitue à deux autres qui n’étaient plus aux normes, qu’un terrain adapté à la dimension des équipements a pu être trouvé ». Cette nouvelle déchèterie améliore les conditions de travail des agents et les conditions d’accueil des habitants. Pour sa part, Damien Grasset salue l’équipement de qualité dont « l’objectif est de valoriser un maximum de déchets déposés, pour enfouir le minimum ». Le président de Trivalis évoque la nouvelle signalisation qu’arborent les panneaux, les gilets sympathiques que portent les agents de valorisation ainsi le guide d’information qui permet aux agents de réviser le détail des filières relatives aux déchets de déchèterie, des services apportés par le syndicat départemental aux collectivités. « Augmenter l’orientation des déchets valorisables dans les bonnes bennes, c’est s’assurer des recettes provenant de la vente des matériaux, des recettes qui viennent atténuer les coûts de traitement » défend Damien Grasset.

Pendant ce rendez-vous avec la presse, les usagers sont venus, les uns après les autres, vider leur remorque à la déchèterie de Martinet. Depuis le début d’année, tous apprécient la circulation dans l’enceinte de la déchèterie et l’accès aux différentes bennes, sous l’œil aiguisé des deux agents de valorisation. Suivant leurs conseils surtout.