Trivalandes à Saint-Christophe-du-Ligneron

Les Landes Franches, Saint Christophe-du-Ligneron Photo Trivalis _ D. Fugères Coordonnées GPS : 46.838735, -1.727207 Statut : Existant Nature de l’installation : usine de tri-compostage (publique) Mise en service : novembre 2011 Maître d’ouvrage : Trivalis Exploitant : Véolia Arrêté préfectoral : N°09-DRCTAJ/1-752 du 18 décembre 2009 Certification ISO : ISO 9001, 14000 et 18000

Les déchets

Capacité de traitement : 55000 T Déchets réceptionnés N-1 : 50035 T Compost produit N-1 : 10128 T Déchets refusés N-1 : 28274 T Feraille valorisée N-1 : 542 T
Nature des déchets :

Ordures ménagères

Type de traitement :

Les déchets biodégradables présents dans les ordures ménagères sont extraits à l’aide de multiples procédés mécaniques. Les éléments fermentescibles captés sont mis en fermentation et en maturation. Le compost obtenu est contrôlé avant d’être utilisé en agriculture. Les refus sont enfouis.

L’aménagement du site comporte également un large volet pour intégrer l’usine dans son environnement naturel et pour limiter son impact visuel. Des plantations ont été réalisées dès le début du chantier afin de doter, dès le départ, le site de ses aménagements paysagers.

Enfin, une étude Faune-Flore du site a préconisé de conserver 2 mares et d’en créer 3 nouvelles. Une zone naturelle ainsi qu’un terrain isolé du reste du site ont été laissés libres pour la faune et la flore locale.

Les eaux pluviales de toiture sont collectées et recyclées pour les besoins de l’usine. Les eaux pluviales et les eaux recueillies sur les aires de dépôt imperméabilisées (après passage dans un débourbeur déshuileur) sont recueillies et utilisées dans le process.

Le réseau pluvial des toitures est dirigé vers un bassin tampon. Cette eau alimente le groupe d’injection des laveurs, la bâche incendie, permet l’arrosage des espaces verts, et, en secours, alimente la fosse de recyclage des eaux de process.

De plus, pour éviter les odeurs aux alentours du site, tous les bâtiments sont fermés et mis en dépression. De cette façon, l’air est capté et traité grâce à un passage dans deux tours de lavage et à un biofiltre composé de racines broyées et de fibres de coco.