Déchets végétaux, des ressources au jardin

La déchèterie fermée n’est pas un problème côté jardin. Tontes de pelouse et branchages ont un avenir, là d’où ils proviennent. C’est d’ailleurs un juste retour à la terre.

Le composteur est la première option de valorisation pour une partie des tontes de pelouse et des branchages quand la déchèterie est fermée. Mais aussi, quand elle est ouverte ! Mélangés aux déchets de cuisine, le produit est de qualité en sortie : un bon terreau. Le reste de la pelouse peut être étalée au pied des plantes et arbustes en couche de quelques centimètres. Cette couche d’herbe coupée empêchera la pousse de mauvaises herbes.

Si vous avez un broyeur de végétaux, vous pouvez broyer des branches jusqu’à 4,5 à 5 cm de diamètre. Le broyat fera le bonheur du jardin, au pied des végétaux. Le paillage ainsi réalisé maintient la fraicheur au pied des plantes.

Pas de broyeur à la maison, mais un sécateur. C’est plus exigeant en temps mais le résultat est le même, en hachant menu tout ce que vous coupez. Et si vous n’avez pas de sécateur, vous étalez feuilles et branchages sur la pelouse et passez la tondeuse plusieurs fois. Vous obtiendrez du broyat.

Vous avez des branches taillées de noisetier : vous pouvez en faire des mini bordures ou des plessis pour orner un carré potager. Les branches de sureau font l’affaire aussi. Les tailles de bambou, elles, deviennent des tuteurs pour les plantes ou les haricots à rame.

Ainsi au jardin, il n’y a rien à jeter.

Prenez bien soin de vous et de vos proches.